Je vous avais présenté deux types d'OD :

- les OD centralisatrices ( pour les salaires, les charges, la TVA...)

- les OD réparatrices pour réparer les erreurs commises en saisie ( erreurs d'imputation, comptes à comptes, différences de règlement etc..)

 

Je ne vous avais pas parlé des écritures d'inventaire qui sont également des OD mais des OD d'un troisième type, du type fédérateur dans le sens où elles contribuent à remettre dans un exercice donné tout ce qui aurait pu s'égarer dans les exercices suivants ou précédents.

Le fait de baptiser les écritures d'inventaire " OD fédératrices " leur enlève un peu de leur mystère et contribue à leur compréhension.

Ca permet aussi de classer les OD en trois catégories ce qui contribue largement à la compréhension de ce qu'est une opération diverse.

Pour en revenir à nos écritures d'inventaire, elles sont de 2 types :

- les premières consiste à passer dans l'exercice tout ce qui le concerne et de partir à la chasse aux factures à recevoir, aux factures à établir, aux impôts dus, aux charges courues et aux charges payées d'avance. (le descriptif est sommaire mais j'y reviendrai plus en détail)

- les secondes consistent à constater ce qui s'est apprécié ou déprécié pendant l'exercice ( amortissements, clients douteux, provisions, évaluation des stocks)

Autrement dit, quand vous avez tout rapatrié dans l'exercice, vous vous posez la question de ce que valent encore vos actifs et vous chiffrez vos passifs non constatés.

Quand vous avez fait cette démarche, vous avez passé les OD d'inventaire et il ne vous reste plus qu'à établir les comptes que ce soit pour une situation intermédiaire ou pour un "bilan".

Si vous avez compris ce que sont les 3 types d'OD, si le cut off ne vous est plus inconnu (j'ai fait en sorte de vous éclairer) et si , en gros, vous avez moyennement suivi, vous pouvez vous attaquer à l'élaboration d'un bilan et d'un compte de résultat.

Je vais vous en donner des aspects techniques et un peu terre à terre d'ici peu.

on en est déjà là !!