Comme je viens de vous l'expliquer, sans le moindre détail, la première des démarche est de rapatrier dans l'exercice toutes les opérations qui s'y rapportent et de traquer "les brebis égarées" que sont les factures, avoirs et autres pièces qui sont aller paître dans l'exercice précédent ou le suivant.

Je vous le dis avec brutalité: dans 90% des cas, c'est de votre faute si le troupeau s'est disloqué !

Et vous allez facilement comprendre pourquoi: nous sommes en 2013,  l'arrêté des comptes 2012 n'est pas fait pas plus que la clôture comptable de cet exercice. Quand vous ouvrez votre logiciel, il y a de fortes chances que l'année 2012 s'ouvre et vous voilà en train de saisir du 2013 sur 2012, tout ça parce que, dans la précipitation, l'effervescence et l'enthousiasme, vous n'avez pas vérifié dans quel exercice vous "tapiez".

Comme vous avez fait exactement la même chose début 2012 et que certaines écritures de 2012 ont été passées en 2011 qui n'était pas encore clôturé, allez donc les chercher pour les remettre dans le bon enclos.

Ça c'était pour la partie classique et récurrente des écritures égarées dans d'autres exercices.

Le stade suivant consiste à faire l'inventaire des factures reçues et comptabilisées postérieurement à l'exercice mais se rapportant à l'exercice dont on veut établir les comptes. Une fois la recherche terminée, l'écriture suivante est passée :

Capture01

Ce qui précède concerne les charges dont la comptabilisation effective se fera sur l'exercice suivant.

Après, savants comme vous l'êtes maintenant, vous en ferez l'extourne (cf dans ce blog pour la méthode).

Il en est de même avec les factures à établir pour les clients (celles qui concernent l'exercice mais qui ont été faites postérieurement).

Capture02

Le compte 418100 aurait été plus approprié mais le principe reste le même.

Quand vous aurez remis dans l'exercice ce qui revient à l'exercice ( factures à recevoir et à établir), il faudra encore ajuster quelques comptes si vous ne l'avez pas déjà fait au moyen des OD centralisatrices.

A titre d'exemple, les intérêts courus ; débit du compte 66xxxx par crédit du 168xxx, les intérêts des emprunts si vous ne les avez pas directement comptabilisés ' débit du 661xxx par crédit du 164xxx" et autres ajustements qui pourraient vous avoir échappé.

Reste ensuite à "provisionner" tous les impôts et taxes qui vont vous tomber dessus du seul fait que vous existiez ou que vos salariés existent:

Capture03

J'espère que les OD centralisatrices (salaires, charges, TVA) ont déjà été passées.

Je deviens lassant et pourtant ce n'est qu'après cette première série d'OD "fédératrices" que vous pourrez vous attaquer à la deuxième partie des dites OD en constatant les variations de valeur affectant les actifs et les passifs.

Je vous laisse défouler et je passerai à la suite la prochaine fois......

mille excuses mais la compta...ce n'est que de....la compta...