Mon enthousiasme m'a trahi.

A peine vous ai je donné quelques tuyaux comptables que je vous imagine en train d'établir un bilan. Et là, je m'aperçois que vous ne savez même pas comptabiliser les amortissements.

Dites moi le :" c'est ta faute !"

Ok,c'est ma faute et je vous suis donc redevable pour le moins d'une quatrième catégorie d'OD.

Nous avions jusqu'ici :

- des OD centralisatrices (salaires, charges, TVA)

- des OD réparatrices (correction erreurs de saisie, différences de règlement)

- des OD fédératrices ( mettre tout ce qui concerne une période dans cette période).

 

Et voilà que m'aventurant dans des considérations d'amortissements, je m'aperçois que je ne vous ai pas parlé des OD circonstancielles, celles que l'on passe justement sur le journal des OD parce qu'un ne peut pas les passer ailleurs et qui ne réparent pas, ne centralisent pas et ne fédèrent rien.

C'est, en autre, le cas de l'OD qui constate les amortissements de l'année :

débit compte 681120                                                        10.000

crédit comptes "amort"(281300,285400,28xxx)                                10.000

C'est à peine si j'ose vous avouer que l'OD constatant les amortissements n'est pas la seule dans son genre...c'est à peine si j'ose parler des cessions d'actif et des mises au rebut, des dotations aux provisions et de l'affectation des résultats.

La honte et l'embarras sont à deux doigts de me dévorer.

Je vous avais promis des amortissements, des OD qui s'y rapportent et, pour me faire pardonner, je vous dirai aussi comment on constate une cession ou une mise au rebut.

Ce faisant, je vous dirai tout de la classe 2 et des mouvements comptables qui l'affectent.

Comme çà, vous aurez une première béquille pour vous soutenir dans l'établissement du bilan et moi, dans l'immédiat, ça me donne une bonne occasion de me taîre.