On va parler des détails ! ceux qui gâchent votre existence et qui vous poussent à des embrouilles comptables inavouables.

Quand je dis détails, c'est parce que nous tombons dans le minuscule, l'accessoire, le presque imperceptible. Grosso modo, des trucs qui vont du centime à la dizaine d'euros mais qui empêchent sadiquement les comptes de se lettrer et alourdissent les grands livres et balances.

Je vais vous faire plaisir ! Il y a un remède à ces trucs.............des OD ! Et oui, des OD pour balayer les incongrus, tétaniser les imposteurs et clarifier les comptes.

C'est vous qui m'avez donné les exemples, tant vaut que je les reprenne ici :

- un fournisseur a fait une facture de 11960 (10000 passés en 607xxx et 1960 en 4456xx). Cet homme bienveillant vous fait un escompte de 3% soit 358.80 ce qui vous conduit à ne lui régler que 11601.20 et le compte fournisseur ne se lettre pas et sa générosité vous pèse. Soyons simples, il s'agit là d'un escompte financier et seule une OD peut venir à bout de la différence :

                - débit du compte fournisseur                               358.80

                - crédit du compte escompte obtenu (765xxx)                         300.00

                -crédit du compte TVA récupérable (4456xx)                            58.80

-et pour corser le tout, un client vous fait la même chose pour le même montant (coïncidence) et l'OD qui s'en suit a un peu le même parfum :

                -crédit du compte client                                                                358.80

                -débit du compte escompte accordé (665xxx)    300.00

                -débit du compte TVA récup (4456xx)                  58.80

Et oui, je vous l'ai mis au débit du 4456xx et non au débit de la TVA collectée parce que l'escompte accordé au client lors du règlement ne modifie en rien le CA de base et la TVA qui s'y rapporte. A vrai dire, c'est le seul intérêt du problème, convenons en !

Et si j'en crois vos dires, toutes ce différences provenant d'escomptes et de différences de règlement hantent vos nuits ! Alors , on résume:

                - une différence de règlement atterrit toujours dans ce qu'on appelait autrefois les pertes et profits et qui s'appellent maintenant charges et produits de gestion courante et l'OD de régul ne tient pas compte de la TVA.

                - un escompte financier accordé ou reçu se traite comme ci-dessus (attention au compte de TVA).

                - un écart dû à un litige doit être régularisé en faisant jouer le compte de tiers concerné, le compte de charges ou de produits s'y rapportant et, suivant le cas, le compte de TVA récupérable ou celui de TVA collectée ( il s'agit en effet d'une modification des comptes de charges ou de produits).

Vous m'avez presque rendu sérieux avec vos questions ! Je vais finir par passer pour un comptable !