Oh la joie !!

Le début d’année, la perspective des clôtures, des bilans et des OD d’inventaire. Le temps est venu où vos vœux se réalisent sans même y mettre votre grain de sel.

Moussaillons, nous allons pouvoir faire « l’inventaire » et passer les OD du même nom.

 

Je vous ai déjà parlé du « cut off » mais des esprits chagrins ont regretté cet anglicisme tellement prisé des professionnels. Donc, exit le « cut off » et place à la séparation des exercices.

Parce qu’il paraît utile de faire une séparation besogneuse des exercices !

 Et pourquoi tant d’enthousiasme à faire ladite séparation ?

Pourquoi tant de précipitation à remettre les choses à leur place ou à leur date ?

 Pourquoi cette soudaine mais temporaire passion pour les comptes de régularisation actifs et passifs ?

 Pourquoi cette focalisation anxieuse sur les factures à établir ou à recevoir, vers les stocks, les provisions et les amortissements ?

 

Parce que vous n’en êtes qu’aux prémices de la compta et que vous n’avez rien fait pour vous éviter les corvées de fin d’exercice.

Avouez, au moins, que vous faites ça pour les déclarations fiscales, que votre sens citoyen est le moteur de votre labeur mais évitez de dire que cette soudaine activité comptable vous sert à savoir où vous en êtes ! Et si vous maintenez que la connaissance de votre activité et de votre état de finances est le but de votre effervescence, reprenez la lecture de ce blog à zéro, apprenez que la compta ne se fait pas qu’une fois l’an et faites vœu, pour 2014, de découvrir enfin les méandres joyeux et subliminaux de la comptabilité.

 

Je vous souhaite une bonne et heureuse année !!