Je reconnais mon absence et vous prie de m'excuser pour cet éloignement temporaire.

Je constate par ailleurs votre quasi-dévotion pour les OD et je confesse que le sujet me paraît épuisé puisque j'en ai largement traité dans mes précédents articles.

En dépit de mes efforts pour être explicite et clair, il s'avère que beaucoup voient dans les OD l'ultime solution à leurs problèmes et le moyen nécessaire et suffisant pour élaborer en deux temps, trois mouvements, un compte de résultat et un bilan.

Je ne vais pas être mauvais bougre, je vais presque leur donner raison :

                - vous débitez le compte "matériel' (2154xx)

                -vous créditez le compte "capital" (101xxx)

et vous avez le bilan d'ouverture de la boutique que vous venez de fonder pour fabriquer des scoubidous.

Mais je vous le répète pour la nième fois : "plus vous passez d'OD, plus vous prouvez que votre compta est fausse et que votre incompétence est manifeste".

Ou alors, improvisez des opérations que seules les OD sont susceptibles de constater : que diriez vous d'une fusion, d'un apport partiel d'actif, d'une scission ou, plus simplement, juste pour y prendre goût, d'un coup d'accordéon sur le capital. Si vous voulez passer des OD justifiées, soyez imaginatifs que diable !

Sinon, rangez vos OD par catégories, sachez pourquoi vous les passez et passez les dans le bon sens parce qu'il est naturel et quasi normal pour le comptable débutant de passer les OD à l'envers.

Ce n'est pas une critique, c'est un constat !

Et vous devriez vous en réjouir puisqu'une OD passée à l'envers génère automatiquement 2 OD de régularisation ou 1 OD de double montant. Rien que du plaisir...

Et puisque l'époque se prête au pointage, imaginez avec félicité que vous allez devoir corriger une grosse partie des différences de règlement que vous aurez "régularisé" une première fois...dans le mauvais sens !

Constatez quand même que je suis revenu avec l'intention de distribuer du bonheur.