poison

 

Je ne vous en ai pas parlé ! C'est aussi ignoble qu'impensable étant donné le nombre de sollicitations reçues. Et oui, je n'ai pas traité précisément de l'escompte accordé et de l'escompte obtenu, faisant ainsi fi de tous les questionnements qui suscitent vos insomnies.

J'avoue que la comptabilisation de l'escompte avait autant d'attrait pour moi que la dernière ascension en date du Golgotha et que ça ne faisait pas la une de mon actualité.

Alors, je suis allé voir ailleurs si le sujet était traité et si la lumière pouvait vous parvenir sous d'autres cieux que les miens. Bien m'en a pris, parce que je me suis aperçu qu'au delà de la comptabilisation proprement dite, un étalage de considérations  pseudo juridiques encadraient le sujet.

A titre d'exemple seulement, j'ai lu qu'aucun de vos clients ne pouvait se permettre un escompte de règlement si ce n'était pas mentionné sur vos factures : autant vous dire que celui qui vous doit 2000 et qui vous paye 1960 (escompte de 2%) est en infraction avec la loi et que vous ne vous prêterez pas un instant à ce genre d'incongruité.

Vous allez donc, comme on vous le recommande et dans une imbécile légitimité, lui renvoyer son chèque et attendre des jours meilleurs ou l'intervention aléatoire mais chère de votre huissier préféré ?

Je vous le dis comme je le pense, gardez le chèque :

                - créditez le client de 40,

                - débitez le 665xxx (escomptes accordés) de  33.33

                - débitez le 4456xx( TVA récupérable) de 6.67

ça vous coûtera moins cher qu'une lettre de relance, je ne vous parle plus de l'huissier...

Et si , par hasard, l'idée au combien subversive vous venait de faire la même chose à un fournisseur, je vous recommande simplement de :

                - débiter le compta fournisseur de 40,

                - créditer le 765xxx de 33.33

                - créditer le 4456xx de 6.67

Tout ceci bien sûr, si vous appliquez la TVA en vigueur au taux normal , si votre client ou votre fournisseur n'est pas en Ouzbékistan et  si des différences de change ne viennent pas perturber ces perfides manœuvres .

Et je vais terminer dans un élan de joie : toutes ces opérations sont des OD !!!

Et des OD , je vous ai déjà fait à toutes les sauces, mêmes des OD sans gluten, sans lactose et sans soja mais, cette fois, vous êtes venus me chercher sur un terrain que je pensais dépourvu de mines anti-personnelles.  Réjouissez vous, l'escompte n'est pas vénéneux et vous pouvez y toucher sans mettre à mal votre conscience comptable.