08 juin 2013

charges, produits exceptionnels et autres

Et oui, pour commencer la lecture d'un bilan, il faut aller voir ce qui ne relève pas des "opérations courantes" pour en éliminer le caractère "falsificateur". Vous allez dire que j'exagère mais que penseriez vous d'un état de fin d'année qui fait ressortir 50.000 de bénéfice et qui comporte 50.000 de produits exceptionnels ? A mon sens, c'est, pour le mieux, un exercice à zéro. Ces OD "de dernière minute" que l'on passe au gré du résultat sont celles qui interrogent le néophyte comptable, ledit néophyte ayant parfaitement le droit... [Lire la suite]